logo article ou rubrique
Escal Performant ou pas ?

Escal Performant ou pas ?

Vaste débat
  • lié à l’infrastructure de notre hébergeur
  • à l’optimisation de notre site web.

État des lieux
permettre d’avoir une ligne directrice de bonne pratique à suivre afin d’avoir un site optimal à tout point de vue.

  • Uptrends
    Permet de vérifier depuis près de 135 points à travers le monde la performance et la disponibilité de votre site, cela permet d’avoir une vue rapide.
  • LoadImpact
    Vérifier si l’hébergement supportera la charge en cas de grande affluence, en version gratuite me permet de tester mon hébergement avec une charge de 25 visiteurs actifs en simultané sur une durée de 5 minutes.

Tous les webmasters et propriétaires de sites veulent être dans les premiers résultats des moteurs et annuaires de recherches, il existe aussi des pratiques afin d’optimiser au mieux vos pages pour que les données principales ressortent bien.

Avant d’utiliser un quelconque outil, gardez en tête quelques informations utiles.



… La suite de cet article est réservée aux visiteurs enregistrés …

Déjà, il faut choisir un serveur de test proche de l’endroit où se trouvent la plupart de vos visiteurs : en simplifiant, l’outil de test de rapidité va « appeler » votre site… et regarder combien de temps celui-ci met à « répondre ».

Si vos visiteurs sont majoritairement en France et que vous testez le site depuis l’Australie, le temps de chargement va être très long alors que ça ne correspondra pas forcément à l’impression qu’auront vos visiteurs. En choisissant un serveur de test plus proche (en Europe par exemple), vous aurez un résultat plus en phase avec le ressenti de votre public cible.

Chaque outil a un serveur de test par défaut. Regardez où il se trouve et modifiez-le si nécessaire.

Où hébergez-vous votre site ?
L’emplacement des fichiers de votre site joue un rôle dans la vitesse de chargement de vos pages. Chaque hébergeur stocke les fichiers d’un site dans un pays précis. Si, par exemple, vos fichiers sont hébergés aux USA parce que vous avez choisi un hébergeur américain pas cher… et que vos visiteurs sont en France ou en Belgique en grande majorité, ils mettront plus longtemps à accéder à votre site que si les fichiers étaient eux aussi en France ou en Belgique.

Enfin, il y a souvent une différence entre la rapidité de chargement indiquée par un outil de test et votre « ressenti » personnel.

Beaucoup d’outils prennent en compte le temps de chargement complet de la page : autrement dit, ils vont mesurer le temps qu’il faut pour charger le texte, les images, la mise en forme (éléments de design, polices d’écriture), les scripts (boutons de partage sur les réseaux sociaux, publicité, statistiques, etc).

Le visiteur, lui, verra déjà du contenu sur la page même si l’intégralité des éléments n’est pas encore chargée.

Optimisation de la rapidité d’un site : technique et bon sens

Vous allez vite vous apercevoir que l’optimisation du temps de chargement des pages implique d’entrer dans des notions assez techniques. On va vous parler de cache, de compression des scripts, etc.

Si tout ceci est pour vous du chinois, je vous conseille de mettre en œuvre quelques principes de base d’optimisation. Vous n’arriverez peut-être pas à obtenir une note formidable mais ce sera toujours bénéfique pour vos visiteurs.

Il faut donc une part de bon sens quand on optimise un site : si votre site est lent au point de vous faire perdre de nombreux visiteurs, oui, il faut essayer de trouver une solution (changer de thème, retravailler ses photos, etc). Mais si ça reste dans des limites acceptables, autour de 3-5 secondes de temps de chargement, je pense pour ma part qu’il ne faut pas s’inquiéter outre mesure.

  • DareBoost
    Un service tout-en-un pour le test de vitesse du site Web, la surveillance de la performance Web et l’analyse du site Web (vitesse, référencement, qualité, sécurité). Et bien qu’ils soient principalement un service haut de gamme, vous pouvez utiliser leur outil de test de vitesse pour 5 rapports gratuits par mois mise à part les quelques fonctionnalités avancées pour les clients payants. Les rapports gratuits sont en réalité assez impressionnants !

Bref, il faut optimiser la vitesse de chargement de votre site ! Mais comment la mesurer et comment procéder pour l’améliorer quand on n’est pas développeur web ?

DareBoost vous permet de télécharger un rapport (au format PDF), on retrouve ainsi une gamme complète d’indicateurs chiffrés ainsi qu’une multitude d’informations sur la performance et la qualité de la page testée.

Pour chaque analyse, Dareboost passe en revue plus d’une centaine de points de contrôle. Ce qui permet au service de joindre au rapport une liste de conseils d’optimisation personnalisés, très bien documentés, et classés par ordre d’importance.

Alors oui franchement, suivre DareBoost est de très bon conseil pour améliorer globalement votre site web.

  • Après analyse d’une page, un score de performance (en pourcentage de 0 à 100) avec le nombre d’éléments à corriger en fonction du degré d’importance : problèmes critiques, améliorations possibles, succès.
  • Le deuxième tableau de bord de l’outil permet d’obtenir des données beaucoup plus précises sur l’analyse réalisée. Avec ces éléments vous pourrez connaître :
    • Le nombre de requête de la page
    • Le poids de la page
    • Le temps écoulé entre l’envoi de la requête et la réception du premier octet par le client (avec une comparaison du temps recommandé par Google)
    • Le temps pour afficher la partie visible par l’internaute (avec une comparaison du temps recommandé par Google)
    • Le temps total pour afficher l’ensemble des éléments de la page

Tableau de bord qui permet également d’avoir des infos sur la validité du code au niveau W3C, également des indications sur les erreurs navigateurs, les technologies utilisées et votre speed index.
Chaque élément est cliquable pour obtenir des informations plus précises (et souvent plus techniques).

Puis vient la liste les erreurs par ordre de priorité et apport de conseils pour pallier ces problèmes. Chaque erreur est accompagnée d’un descriptif précis pour comprendre en quoi cette erreur ralentit votre page et des conseils sur-mesure permettent de corriger la source du problème.

À suivre pour gagner en efficacité et éventuellement atteindre les 100%.