logo article ou rubrique
I.S.D.S.S Mutualisation Spip

Une incitation et un soutien au développement de services similaires. (Mutualisation spip)

Cet article voit le jour en complément du règlement intérieur :

Article 1 : Idée fondatrice

Internet a vu se développer, ces dernières années, de plus en plus de services d’hébergement par des entreprises du secteur marchand.

SpipFactory quant à lui oriente son action vers :

un esprit communautaire,
une mise en commun de moyens menant à la production d’un service,
un partage des coûts,
une synergie de compétences, une réflexion commune,
une gestion transparente de la structure,

une incitation et un soutien au développement de services similaires.

Quel est donc ce service ?

SpipFactory est une plateforme d’hébergement autogéré en association loi 1901 et propulsé par la mutualisation de SPIP, sous habillage Escal.

  • Plateforme d’hébergement
    C’est une entité ayant pour vocation à proposer aux internautes des sites web conçus et gérés par des webmestres tiers. Ces derniers disposent d’un espace de stockage accessible via un logiciel FTP ou un gestionnaire de fichiers. L’équipe de SpipFactory maintient des serveurs web connectés à Internet 24 heures sur 24 et à très haut débit (plusieurs centaines de Mb/s), sur lesquels sont installés les logiciels : serveur HTTP (Apache), serveur de messagerie, bases de données…
  • Autogéré
    Définition : l’autogestion, du grec autos, « soi-même » et « gestion », est le fait, pour un groupe d’individus ou une structure considérée, de prendre les décisions concernant ce groupe ou cette structure par l’ensemble des personnes membres du groupe ou de la structure considérée (source Wikipédia).
  • Association de loi 1901
    En droit français, une association loi 1901 est une association à but non lucratif qui relève de la loi du 1er juillet 1901.

Ce type d’association doit remplir plusieurs conditions, notamment :

  • être composée d’au moins deux personnes,
  • la gestion désintéressée (la recherche du profit et du partage des bénéfices est interdite).

Pour posséder une personnalité juridique, une association doit avoir ses statuts déclarés à la préfecture et publiés dans un journal officiel. Elle doit avoir un responsable légal et être administrée.

Une association peut fonctionner sur un mode horizontal : il n’est pas nécessaire d’avoir une structure hiérarchisée (président/secrétaire/trésorier). D’autre part, la loi de 1901 ne définit pas les mots « président », « trésorier », « secrétaire », donc lorsqu’une association utilise ces trois notions, elle doit précisément les définir dans ses statuts (rôle, pouvoir etc.). Par exemple, si les statuts ne le spécifient pas, un président d’association n’a pas le pouvoir de représenter l’association en justice sans mandat spécifique.
Il n’y a pas de postes obligatoires. Dans le cas des associations déclarées, seules les coordonnées du ou des responsables face à la loi sont exigées (administrateurs, présidents, directeur, collège solidaire, ou autre ; cf. art. 5 de la loi de 1901).

  • SPIP
    Est un CMS (Content Management System) ou SGC (Système de Gestion de Contenu)

SPIP est un système de publication pour l’Internet qui s’attache particulièrement au fonctionnement collectif, au multilinguisme et à la facilité d’emploi. C’est un logiciel libre, distribué sous la licence GNU/GPL. Il peut ainsi être utilisé pour tout site Internet, qu’il soit associatif ou institutionnel, personnel ou marchand.

SPIP est développé (programmé, documenté, traduit etc.) et utilisé par une communauté de personnes que chacun est invité à rejoindre (ou simplement à contacter) sur différents sites Web, listes de discussion par email et rencontres (les fameux « Apéros-SPIP »).

  • Mutualisation
    Définition : action consistant à mettre en commun des moyens, qu’ils soient humains, financiers, logistiques… afin de réduire des coûts humains et financiers.
  • Habillage Escal
    Un squelette proposant un affichage en 2 ou 3 colonnes avec un large choix de noisettes à insérer au choix du webmestre, fortement paramétrable depuis l’espace privé :
  • choix du layout (position des colonnes),
  • choix de la présence (ou absence) des blocs latéraux et centraux, choix de leur colonne et choix de leur ordre,
  • choix des couleurs de fond, du texte et des bords,
  • choix du menu avec affichage des articles,
  • choix de la zone d’identification,
  • présence ou absence de certains éléments (ombres latérales, titre du site dans le bandeau…),
  • choix des arrondis,
  • etc.

Ainsi, en quelques clics, on peut personnaliser son site.

Bien sûr, on peut toujours mettre le nez dans le moteur pour aller plus loin dans la personnalisation.
Toutes les règles CSS que vous mettrez dans /squelettes/styles/perso.css continueront à prendre le pas sur les règles CSS d’Escal.

C’est pas tous ça mais, comment reproduire une mutualisation du type SpipFactory ?

Les prérequis :
- un nom de domaine disponible,
- un hébergeur.

Bon il en existe plein, il est donc très difficile de dire celui-là, ou celui-ci.
Mais nous avions un cahier des charges précis :

  • pas de serveur dédié [1],
  • choisir le moins disant en termes de coût à service égal,
  • un seul « moteur » de SPIP pour plusieurs sites,
  • un seul dossier « Plugins » pour tous les sites sauf le pseudo maître,
  • l’ensemble est géré par SVN & SSH [2] pour une mise à jour facile,
  • etc.

Installer la mutu SPIP



… La suite de cet article est réservée aux visiteurs enregistrés …

La mutualisation qu’est ce que c’est ?

Supposons que vous ayez plusieurs sites sous SPIP… Vous pouvez bien sûr installer les fichiers de SPIP en plusieurs exemplaires, mais vous perdez ainsi de la place et surtout de la facilité de maintenance.

Pour mémoire, chaque SPIP installe environ 22 Mo de fichiers PHP sur le serveur d’hébergement, même si vous ne téléchargez qu’environ 9 Mo compressé !

Mutualiser des sites SPIP, c’est mettre en commun ce qui peut l’être (le moteur de squelettes, l’interface privée etc.), tout en proposant des données séparées.

La mutualisation du noyau de SPIP présente des avantages pour les opérations de maintenance (du noyau comme des plugins) ainsi que pour l’économie des ressources du serveur mais encore faut-il pouvoir l’installer ! On croit parfois que cette possibilité est réservée aux propriétaires d’un serveur dédié qui peuvent modifier la configuration de celui-ci. Les lignes qui suivent présentent la mise en place d’une mutualisation sur une plateforme grand public.

Faire pointer votre nom de domaine sur votre serveur.
Donc, manipuler les DNS du registrar pour faire pointer le champ "A" vers l’IP de l’hébergement.

Ouvrir votre connexion SSH

  • « Terminal » sur mac / linux,
    • le système demande d’accepter la clé publique de la machine : s’il s’agit de votre première connexion ;
    • une invite vous demande ensuite votre mot de passe, saisissez-le, vous devriez maintenant être connecté.
  • l’accès en SSH sous Windows nécessite l’installation d’un logiciel spécifique. Le plus couramment utilisé est sans doute PuTTY [3]

Installer SPIP

  • Pour récupérer la version stable et l’installer directement dans un répertoire, utilisez la commande suivante :

    Le gros avantage de SVN par rapport au FTP ou à spip_loader, c’est que SVN gère les suppressions de fichiers d’une version à l’autre.

Installer le noyau SPIP
depuis votre navigateur Web, appelez votre nom de domaine et attendez que le chargement se termine, ne faire que la première étape de l’installation.

Installez le pseudo plugin de mutualisation

Créez via le terminal avec la commande mkdir
un répertoire /sites à l’intérieur du répertoire racine, dans lequel le serveur peut écrire.
Créez le fichier /config/mes_options.php en vous inspirant du contenu présent dans le fichier mutualisation/mes_options.php.txt

define (’_SITES_ADMIN_MUTUALISATION’, ’URL [4] ’) ;

... / ...

/* placer dans ce tableau les sites ou l’on ne veut pas la redirection canonique */
$www = array() ;

$site = str_replace(’www.’, ’’, $_SERVER[’HTTP_HOST’]) ;
define(’_DIR_PLUGINS_SUPPL’, _DIR_RACINE . ’sites/’ . $site . ’/plugins/’) ; [5]

... / ...

define (’_INSTALL_SITE_PREF’, prefixe_mutualisation($site)) ;

demarrer_site($site,
array(
’creer_site’ => true, [6]
’creer_base’ => false, [7]
’creer_user_base’ => false, [8]
’cookie_prefix’ => true,
’table_prefix’ => false, [9]
’repertoire’ => ’sites’, [10]
’url_img_courtes’ => true, [11]
’code’ => ’ecureuil’, [12]
’mail’ => ’xxx@xxx’, [13]
’annonce’ => ’ ’, [14]
)
) ;

Le fichier « mes_options.php » de la mutualisation SpipFactory chez notre hébergeur mutualisé

Activer le .htaccess de spip
Dupliquez le fichier htaccess.txt en .htaccess, pour utiliser les url_propres et le fichier robots.txt par défaut de SPIP

  • À noter que pour que le .htaccess fonctionne il faut que le module rewrite d’apache soit activé et que la surcharge de règle de ré-écriture via .htaccess soit autorisée (directive AllowOverride d’Apache).
  • À noter également que le htaccess.txt dont il est question ici est celui distribué dans chaque version de SPIP.

Ajout d’un nouveau site mutualisé
Il est bon a savoir que sur un serveur mutualisé on aura un préfixe genre "pr4vb_"

  • Se connecter à son espace de gestion d’hébergement
  • Créer un nouveau sous-domaine (exemple : test.spipfactory.fr vers le répertoire « web ».
    Choisir dans option avancées, vérifier la version PHP et que les Options du domaine soient cochés, mettre à jour les entrées DNS pour ce domaine, remplacer les entrées déjà existantes.
  • Créer la BDD pour le sous-domaine avec un utilisateur associé
    la méthode employée permet de s’y retrouver dans la gestion de la mutualisation
    • La BDD aura le nom du sous-domaine (sans l’extension du sous-domaine et pas de caractères spéciaux),
    • retenir le mot de passe, nous allons en avoir besoin.
      Valider avec les droit a 755 c’est a dire en Lecture, Ecriture, Admin.
  • Aller à l’url du sous-domaine (exemple : http://test.spipfactory.fr).

    Renseigner le code d’activation personnalisé dans mes_options.php).
  • Continuer la fin de la procédure…
    • Création du répertoire du site (sites/test.spipfactory.fr/) création du répertoire dans la mutualisation
    • Création du répertoire du site (sites/test.spipfactory.fr/) création des répertoires de la mutualisation (/IMG,/config,/local,/tmp)
    • Les répertoires et la base de données du site sont maintenant créés.
    • Installation du système de publication…

10° Installation et finalisation du compte hébergé.

Et voilà, le site est mis en place.

Répéter autant de fois que nécessaire les points n°9 et n°10 pour vos nouveaux sous-domaines.


« Sur SpipFactory, le bug vient souvent de l’interface entre la chaise et le clavier »
puceMentions légales puce

2017-2019 © SpipFactory.fr - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.2.98