logo site
SpipFactory.fr
Slogan du site

C’est une plateforme d’hébergement autogéré en association de loi 1901.
Propulsée par la mutualisation de Spip. Habillage Escal .

logo article ou rubrique
Système d’exploitation " Solus "
Article mis en ligne le 27 août 2019
dernière modification le 3 septembre 2019

Solus est une distribution Linux indépendante qui utilise le modèle de rolling release avec le slogan « Install Today. Updates Forever »

Solus est livré pré-installé avec une large gamme de logiciels qui inclut la dernière version de Firefox, Thunderbird, Transmission et GNOME MPV. Les logiciels supplémentaires qui ne sont pas installés par défaut peuvent être téléchargés à l’aide du Software Center. Les puces sans-fils et les modems sont pris en charge par le biais de firmware non-libre. La gestion des paquets est fait par le biais de eopkg

Solus, une distribtion GNU/Linux à succès

Solus arrive tout droit d’Irlande, une distrib qui a une approche un peu différente des autres.

L’équipe qui s’occupe de Solus explique sur son site qu’elle souhaite garder le contrôle sur tout ce qui compose son OS. Ils sont repartis d’une page blanche et destinent Solus à un usage uniquement desktop (et pas serveur).

Ça n’est pas sans avantages, ça n’est pas sans inconvénients.

L’environnement de bureau utilisé par Solus s’appelle Budgie et se veut épuré et plutôt joli.

Pour ce qui est des applications, peu d’applications par défaut – légèreté oblige – il vous faudra les installer vous-mêmes à partir d’une interface d’installation qui va piocher dans les dépôts

Les créateurs de Solus nous promettent une distribution cohérente où chaque package, chaque optimisation, chaque configuration, chaque bibliothèque est unique et pensé pour l’OS. Par exemple, dans Solus, vous n’aurez qu’un seul et unique noyau ou qu’une seule et unique bibliothèque X ou Y, qui sera testé et validé par la communauté Solus afin que l’OS reste stable et qu’il n’y ait aucun conflit de versions.

Le projet open source intègre aussi les drivers propriétaires (carte graphique, carte réseau…etc.) et tous les codecs nécessaires pour que tout soit immédiatement utilisable sans avoir à installer de nouvelles choses.

Solus embarque bien évidemment un gestionnaire de paquet.

Dans ce projet. Tout est millimétré, validé, contrôlé pour qu’au final, on ait une distrib Linux qui soit propre, user-friendly, optimisée (peu gourmande en batterie et légère), et stable sur la durée même après de nombreuses mises à jour successives.

SOLUS est rapide, de prise en main assez facile et à mon sens parfaitement adaptée à une utilisation « familiale ». Pour ma part j’en suis pleinement comblé,

La distribution n’en finit donc pas de m’étonner tant le rapport à l’utilisateur est réfléchi et poli. En effet c’est intéressant de noter l’importance de signaler aux utilisateurs les mises à jour qui requièrent leur attention. Ça permet de sensibiliser à la sécurité en informatique et c’est une très bonne chose.

C’est là où j’apprécie tout particulièrement la distribution c’est qu’elle prend le temps de réfléchir pour que les utilisateurs puissent utiliser Solus intuitivement.

L’expérience en est plus agréable, car on remarque les efforts de-ci de-là pour qu’on sy sente bien. Alors oui Budgie, le DE maison, n’est pas encore arrivé à maturité, mais il est suffisant pour mon utilisation, les paquets commencent à arriver en masse sur les dépôts. D’ailleurs il est intéressant de noter que la communauté s’implique de plus en plus dans la construction de nouveaux paquets et la mise à jours de ceux déjà existants.

Il manquera sûrement pas mal de logiciels pour certain utilisateur mais le projet avance, à son rythme, et pour le moment il évite les couacs et dysfonctionnement avec brio.

Télécharger & Installer Solus

Créer une clef USB amorçable

Il vous faut évidemment posséder une clef USB d’une taille supérieure ou égale à l’image ISO et vous assurer dans quel périphérique votre clef USB est reconnue par le système.
Il s’agit d’être certain de bien copier l’image ISO sur votre clef et non pas ailleurs.
Vous pouvez consulter votre utilitaire de partitionnement (GParted, Diskdrake) pour trouver où se situe la clef. Sous GNU/Linux, elle est typiquement situé dans /dev/sdb (si vous n’avez qu’un seul disque principal appelé /dev/sda), et sous Microsoft Windows, il s’agira probablement de E : ou F : (si le disque principal est C :).

Créer la clef avec un outil

    • Microsoft Windows., utiliser https://rufus.ie/
    • En ligne de commande
      Vérifiez que la clef USB n’est pas montée avec df, et si besoin démontez la avec umount, par exemple :
      umount /media/USB DISK
      Ensuite, en root ou avec sudo, copiez votre image ISO (if) vers votre clef (of, ici /dev/sdb), par exemple :
      dd bs=4M if=/chemin/vers/votreimage.iso of=/dev/sdb && sync

Démarrer sur le média créé

Aujourd’hui, les ISO d’installation de distributions sont amorçables, c’est à dire qu’elles sont prévues pour démarrer automatiquement dans la mémoire vive lorsque l’ordinateur démarre.

On veut donc démarrer sur le média créé avant qu’un autre système d’exploitation (GNU/Linux, Microsoft Windows, Apple Mac OS X) ne se lance. On va donc éventuellement modifier l’ordre d’amorçage (boot order) si l’ordinateur ne démarre pas sur votre média avec l’image ISO.

Pour cela, il faut préciser au BIOS ou à l’UEFI qu’ont veut démarrer sur un média autre que le disque dur principal (clef USB, CD etc.). Pour accéder au BIOS ou au menu de démarrage (boot), il s’agit en général d’appuyer sur une touche au démarrage de l’ordinateur - juste après l’avoir mis sous tension - pour accéder au menu « Setup » ou « Boot options ». La touche à utiliser est indiquée sur l’écran au démarrage. Elle varie en fonction des marques. Consultez la notice de votre carte-mère en cas de doute. Généralement, il s’agit de : F2, F1, Suppr (Del) ou Échap.

Lancer l’install Solus

Lancer l’install Solus

Solus un server web local

httpd (Apache)

  • httpd peut être installé soit avec software center soit via le terminal :

Solus fournit une configuration prête à l’emploi qu’on retrouve dans /usr/share/defaults/httpd/, tout en permettant à l’administrateur système (ou un utilisateur avec les autorisations appropriées) de remplacer la configuration par défaut dans l’emplacement de configuration système, /etc.

Par conséquent, pour apporter des modifications à la configuration de httpd, vous devez d’abord créer les répertoires /etc/httpd/conf.d/ et créer vos propres fichiers .conf, qui remplaceront les fichiers de configuration fournis par Solus.

  • Par défaut, les fichiers que vous désirez être accessibles via votre serveur doivent être copiés dans /var/www/.

PHP

PHP peut être installé soit avec software center soit via le terminal :

Comme PHP est chargé via FPM et FastCGI et non via un module Apache, pour activer PHP, vous devez créer un nouveau fichier, /etc/httpd/conf.d/php.conf :

et coller les éléments suivant :

Pour appliquer les changements, lancer dans un terminal :

Pour vous assurer qu’Apache et PHP sont fonctionnel, créez un fichier phpinfo.php à enregistrer dans /var/www/ ; dans un terminal :

et coller les éléments suivant :

Puis, lancer votre navigateur et appelez http://localhost/phpinfo.php

Mariadb

Mariadb-server, fork de MySQL server, peut être installé soit avec software center soit via le terminal :

Après l’installation des paquets du server de bases de données sql, démarrer le server de bases de données sql, dans un terminal :

Puis, il faut définir un mot de passe pour les comptes root. Tout d’abord, dans un terminal :

A la question "Enter current password for root (enter for none) :", faites Entrée au clavier.
A la question "Set root password ?", saisir Y puis Entrée.
A l’invite "New password :", saisir le mot de passe root de votre choix et confirmez-le.
A la question "Remove anonymous users ?", saisir Y puis Entrée.
A la question "Disallow root login remotely ?", saisir Y puis Entrée.
A la question "Remove test database and access to it ?", saisir Y puis Entrée.
A la question "Reload privilege tables now ?", saisir Y puis Entrée.

Vous pouvez maintenant vous connecter à MySQL, dans un terminal :

L’installation de base du server web est à présent terminée. Pour gérer des bases de données après les avoir créées avec le moniteur de MariaDB, vous pouvez, par exemple, installer un client qui vous permettra graphiquement de les éditer comme Sequeler ou DBeaver.

Comme on utilise SPIP, on installera le plugin "Adminer"

Commandes

Pour Apache :

sudo systemctl enable httpd # Activer Appache au démmarrage du système
sudo systemctl start httpd # Démarrer le server Apache
sudo systemctl restart httpd # Redémarrer le server Apache
sudo systemctl stop httpd # Arrêter le server Apache
sudo systemctl disable httpd # Désactiver Apache au démarrage du système
sudo systemctl status httpd # Vérifier l’état du service Apache

Pour PHP :

sudo systemctl enable php-fpm # Activer PHP au démarrage du système
sudo systemctl start php-fpm # Démarrer PHP
sudo systemctl restart php-fpm # Redémarrer PHP
sudo systemctl stop php-fpm # Arrêter PHP
sudo systemctl disable php-fpm # Désactiver PHP au démarrage du système
sudo systemctl status php-fpm # Vérifier l’état du service PHP

Pour le server SQL :

sudo systemctl enable mariadb # Activer mariadb au démmarrage du système
sudo systemctl start mariadb # Démarrer le server de bases de données
sudo systemctl restart mariadb # Redémarrer le server de bases de données
sudo systemctl stop mariadb # Arrêter le server de bases de données
sudo systemctl disable mariadb # Désactiver mariadb au démarrage du système
sudo systemctl status mariadb # Vérifier l’état du service mariadb

Solus : installer SPIP

Récupéré SPIP

  • Se rendre à https://www.spip.net/fr_download pour télécharger SPIP
  • Décompresser l’archive téléchargée
  • Lancer Nautilus (Gestionnaire de fichier) en administrateur, ouvrir le dossier spip-3.2 depuis /home/user/téléchargements et déplacer (ou copier) le répertoire /spip dans /var/www/

Depuis Terminal, lancer Apache, PHP et MariaDB :

Rendre les répertoires accessibles en écriture :

Créer une base de donnée depuis Terminal :

puis

Installer SPIP

  • En étape 2 de l’installation SPIP :
    • Type de base : MySQL
    • Adresse de la base de donnée : localhost
    • Login de connexion : soit un nom d’utilisateur que vous avez vous même configuré préalablement, soit root
    • Mot de passe de connexion : soit celui d’un utilisateur que vous avez vous même configuré préalablement, soit celui du compte root de MariaDB
  • En étape 3 de l’installation SPIP :
    • Sélectionner la base de données créée, personnaliser (ou pas) le préfixe de la table
  • Pour finaliser l’installation, remplir le dernier formulaire

    Une fois fait, l’installation se terminera :

Vous pouvez avoir un message d’erreur relatif à l’htaccess inopérant.

Aller dans /var/www/spip/, dupliquer le fichier htaccess.txt et renommer la copie en .htaccess

  • Créer les répertoires avec Terminal :
    cd /var/www/spip/

cd /var/www/spip/plugins/

  • Rendre accessible le répertoire /auto :

Et voilà.

Mais c’est un spip de base qui est installé. Pas de rubriques, d’articles, ... Et pas de squelette personnalisé.

Comment installer Xampp sur Solus

Téléchargez l’installateur Linux correspondant à la version de PHP dont vous avez besoin.

Installation

  • Ouvrir le terminal :
    • rendez vous dans le répertoire ou vous avez télécharger l’installateur
    • lancer le avec les droits root, procédez à l’installation, exemple :



L’assistant se déroule et effectue l’installation dans /opt/lampp

Décocher, nous on fais du spip ;)



Ne démarrez pas l’interface de gestion (le manager),

  • Corrections à apporter pour que les serveurs Web et FTP démarrent.
    Dans un terminal, éditez
    • httpd.conf :


      Remplacez daemon par nobody afin d’obtenir :

      User nobody
      Group nobody

    • proftpd.conf :

Remplacez daemon par nobody :

User nobody
#Group daemon

Afficher la fenêtre du gestionnaire, utilisez cette commande :

Il est également possible de démarrer les applications séparément en ligne de commande :

sudo /opt/lampp/xampp startapache

Utiliser xampp

Désormais, nous pouvons tester notre serveur en allant dans un navigateur. Dans celui-ci, il faut entrer l’adresse 127.0.0.1 pour accéder à notre serveur.

Les fichiers de ce dernier se trouvent dans le dossier opt/lampp/htdocs.

pour acceder aux fichiers, cliquer sur "Open Application Folder"

Si vous ajoutez un fichier dans celui-ci et que vous actualisez votre navigateur alors vous constaterez qu’il apparaît immédiatement dans le navigateur.
C’est donc la qu’il faudra déposer votre répertoire Spip

Accéder à phpMyAdmin

il faut ajouter après 127.0.0.1 le nom phpMyAdmin. En cliquant sur base de données dans l’onglet du haut, vous pourrez rapidement créer votre première base de données.

La liste complète des commandes :

start Start XAMPP (Apache, MySQL and eventually others)
startapache Start only Apache
startmysql Start only MySQL
startftp Start only ProFTPD
stop Stop XAMPP (Apache, MySQL and eventually others)
stopapache Stop only Apache
stopmysql Stop only MySQL
stopftp Stop only ProFTPD
reload Reload XAMPP (Apache, MySQL and eventually others)
reloadapache Reload only Apache
reloadmysql Reload only MySQL
reloadftp Reload only ProFTPD
restart Stop and start XAMPP
security Check XAMPP’s security
enablessl Enable SSL support for Apache
disablessl Disable SSL support for Apache
backup Make backup file of your XAMPP config, log and data files
oci8 Enable the oci8 extenssion
panel Starts graphical XAMPP control panel

Le gestionnaire de paquets

Étant réalisé à partir de zéro, le système d’exploitation Solus utilise son propre gestionnaire de paquets, eopkg. Celui-ci est facile d’utilisation, quoique assez complet. A l’origine, celui-ci est basé sur le gestionnaire de paquet présent sur la distribution Pardus : PiSi package manager. Nous allons voir comment il s’utilise à travers la liste non-exhaustive des commandes ci-dessous. Dans cette série d’exemples, nous utiliserons le paquet VLC.

Tout d’abord, voici la commande pour mettre à jour les dépôts :

Pour mettre à jour les paquets de votre système, saisissez :

Si vous ne souhaitez mettre à jour qu’un paquet, VLC dans notre exemple, il suffit de le spécifier comme suit :

Pour rechercher un paquet ou un mot présent dans la description d’un paquet, saisissez cette commande :

Enfin, saisissez la commande suivante pour désinstaller un logiciel :

Associé à ce gestionnaire de paquet est proposé aux utilisateurs le « Software center ». Cette application permet d’installer des logiciels en interface graphique. Elle facilite ainsi l’accessibilité aux utilisateurs ne maîtrisant pas suffisamment l’informatique pour saisir des lignes de commande dans un terminal.

Le nombre de paquets disponibles pour Solus peut paraître un peu restreint aujourd’hui comparé à des distributions plus bénéficiant de plus d’ancienneté. Ceci est justement dû au fait que la distribution est encore récente et que tous les logiciels n’ont pas encore pu être adaptés et ajoutés dans les dépôts. Il vous faudra patienter encore un peu si votre logiciel préféré n’est pas disponible.

Ligne de commande solus
sudo eopkg up solus-Upgrade/mise à jour
sudo eopkg votre solus-mise à jour repo (s)
sudo eopkg ln solus-liste des paquets les plus récents en repo
sudo eopkg DC solus-supprimer les fichiers cache (propre)
sudo BleachBit BleachBit-BB-Clean
BleachBit BleachBit-BB-Clean
historique de l’histoire de eopkg-Upgrade-install paquet pkg
dmesg > dmesg. log historique-page de sortie de texte
Cat. bash_history historique-commandes de la liste des terminaux
sudo eopkg la solus-liste tous les paquets disponibles en repo
sudo eopkg LR solus-repo-List repos
sudo eopkg er ? solus-dépôt repo-Enable
sudo eopkg Dr ? solus-repo-Disable repo
sudo eopkg il ? solus-installer le paquet
AR sudo eopkg ? solus-repo-ajouter un référentiel
sudo eopkg HS solus-historique des opérations eopkg/pisi
sudo eopkg up-x ? solus-exclure le paquet de la mise à niveau
sudo eopkg la | grep ? < pkg type > solus-recherche de pacakge type
sudo eopkg BL solus-infos sur le propriétaire et la version du paquet
sudo eopkg bi solus-construire pisi/eopkg packages
sudo eopkg Check solus-vérifier l’installation
sudo eopkg Clean solus-Nettoyez les serrures périmées
sudo eopkg CP solus-configurer les packages en attente
sudo eopkg DT solus-crée des packages Delta
em eopkg sudo ? solus-créer des packages source d’installation
sudo eopkg FC ? solus-chercher un paquet
sudo eopkg Help solus-aide de commande
sudo eopkg info ? solus-informations sur le paquet d’affichage.
sudo eopkg LC solus-liste des composants disponibles
sudo eopkg Li solus-liste d’impression des packages installés
sudo eopkg LP solus-liste des forfaits en attente
sudo eopkg LS solus-liste des sources
sudo eopkg lu solus-liste des packages à être mis à jour
sudo eopkg RBD solus-reconstruire la base de données
RM sudo eopkg ? solus-supprimer le paquet
RR eopkg sudo ? solus-supprimer le référentiel
eopkg sudo SR ? solus-Rechercher des packages
sudo eopkg SF solus-Seach pour un fichier
sudo gedit/etc/default/grub modifier grub config
sudo gedit/etc/default/RCS heure réglée UTC
sudo grub-installer/dev/sda déplacer GRUB à SDA
mise à jour sudo-grub grub mise à jour
SystemD-analys SystemD-analyser le temps de démarrage-SD sysd
SystemD-analyser blâmer SystemD analyser le temps de démarrage blâme-SD sysd
screenfetch info système distro DRC SF
Kill-9 -1 force log out-logout
sudo gedit/etc/Upgrade-System.conf Upgrade-System-Edit-du
sudo UFW État verbose UFW Status-Settings (Deny (entrant)
sudo gedit/etc/SystemD/journald.conf modifier les paramètres du journal-système
sudo gedit/etc/SystemD/coredump.conf coredump SystemD-Edit
sudo gedit/etc/locale.nopurge locale purge localepurge-Edit config
sudo gedit/etc/fstab Edit fstab Mount partitions
sudo gedit/etc/lightdm/lightdm.conf Edit lightdm DM
Journal système systemctl
log Analysis SystemD-Analysis SystemD-chaîne critique
systemctl—State = échec des services système
Journal de journal système journalctl-b
sudo FC-cache-FV Update Fonts
service—État-tous les services de liste Boot chkconfig (like)
sudo gedit/etc/adjtime temps = local ou UTC
sudo gedit/etc/X11/xorg.conf Edit xorg conf NVIDIA
sudo gedit/etc/gnome/defaults.List Edit Apps applications par défaut gnome
cat/proc/sys/VM/swappiness Check swappiess-swap
sudo gedit/etc/sysctl.conf Set swap-swappiness (1)
gedit. config/Plank/Dock1/paramètres de planche Dock config
systemctl-version système installée
MINUTO-a quel noyau suis-je en cours d’exécution
sudo lshw liste matérielle
lspci liste tous les périphériques PCI
cat proc version du noyau-sortie complète
Inxi-r repos actif
Inxi-h Inxi Help
lsb_release-a version Linux info
vérification de version Java pour la version Java actuelle
sudo update-alternatives—config Java changer Java version
sudo update-alternatives—config javac changer la version Java-c
sudo update-alternatives—config javaws changer la version Java-WS
système-config-Printer config imprimante
statut de pare-feu sudo UFW Status
sudo UFW activer le pare-feu Netfilter
sudo UFW désactiver désactiver le pare-feu Netfilter
sudo lspci attached PCI Devices
glxgears Open GL test
historique des commandes de l’historique
sudo Plymouth-set-default-Theme—liste Plymouth themes-liste
sudo Plymouth-set-default-Theme ? Plymouth themes-changer le thème
sudo gedit/etc/default/grub paramètres du noyau GRUB (Splash quiet pour Plymouth)
sudo Dracut-f Plymouth reconstruire le noyau
mise à jour sudo-grub Plymouth
History > sortie enregistre les commandes terminal à/Home/output
aplay-l liste de tous les cartes et appareils audio numériques
DF-h utilisation de l’espace disque du système de fichiers
libre-m Show RAM utilisation
PS aux | grep ? recherche des processus actifs pour la chaîne de recherche
iwconfig afficher les informations réseau sans fil
ifconfig-a affiche l’état des interfaces actuellement actives
lsb_release-a quelle version d’Ubuntu-ce que j’ai ?
chat ? chemin lire le fichier & imprimer à la sortie standard
est ? contenu des dossiers de la liste des chemins
LS-DSL ? Path afficher les fichiers par taille, plus grande dernière
chmod ?? permissions d’accès au changement de fichier, mode de modification
chown ? groupe propriétaire, modifier le fichier propriétaire et/ou le groupe de chaque fichier donné
dmesg Print kernel & Driver messages
histoire | grep-i ? historique de recherche de commande pour une commande
localiser ? fichier Find Files (updatedb pour mettre à jour dB)
sudo updatedb mettre à jour la base de données pour localiser
qui ? commande Afficher le chemin complet nom de la commande
gpg-c ? fichier Encypt un fichier
gpg ? file. gpg décrypter un fichier
tar xvf ? décompresser fichier/Extract. tar
tar xvzf ? fichier décompresser/extraire tar. gz
tar xjvf ? décompresser/extraire un fichier tar. bz2
Top afficher les tâches Linux
netstat imprimer les connexions réseau et les statistiques d’interface
fdisk sudo-l ? /dev/sdX) Liste des tables de partitions pour les périphériques spécifiés
sudo UFW permettre ? port ouvrir un port dans le pare-feu Netfilter
sudo UFW nier ? fermer un port dans le pare-feu Netfilter
chat ?? | Trier | uniq > ? fichier1, fichier2 combiner, trier et supprimer les doublons de 2 fichiers
propos ? pkg Rechercher les noms et descriptions des pages du manuel
IP ADDR afficher les informations sur les interfaces réseau actives
affichage d’itinéraire IP actuellement actif table de routage
trouver. -type d liste tous les répertoires sous le répertoire courant
trouver. -Size + ? Taille du fichier liste de tous les fichiers sous le répertoire actuel sur la taille donnée
trouver. -mtime 0 liste tous les fichiers sous le répertoire actuel modifié dans les dernières 24 heures
trouver. plus ? filename liste tous les fichiers sous le répertoire actuel plus récent que le fichier donné
trouver. ! plus ? liste de nom de fichier tous les fichiers sous le répertoire actuel plus ancien que les fichiers donnés
trouver. -Perm-2 ! -type l liste tous les fichiers et répertoires inscriptibles dans le monde sous le répertoire courant
Mount List tous les filesysystems montés
sudo umount ? Dispositif de non-montage du système de fichiers à partir du périphérique donné ou du point de montage
sudo mount-AV Mount tous les systèmes de fichiers montés automatiquement (répertoriés dans/etc/fstab)
sudo mount ? Dispositif de montage donné au point de montage donné
sudo fdisk-l/dev/sda liste partition table de premier disque dur/dev/sda
du-SH. Afficher la taille totale de tous les fichiers et répertoires sous le répertoire courant
fichiers de liste LS-LTR, récemment modifiés dernière
C’est un garçon. [^.] * lIste de tous les fichiers et répertoires commençant par un point (tous les fichiers cachés et les répertoires)
sudo lsof-c ? fichiers de liste de commandes ouverts par des processus commençant par le nom de commande donné
sudo lsof + D ? Liste des répertoires ouvrir les fichiers sous le répertoire donné
sudo lsof-i liste ouverte (Internet) sockets réseau
sudo lsof-N liste ouverte NFS fichiers
sudo lsof-U ouvrir la liste des fichiers de domaine UNIX (sockets Unix)
gzip-9 ? Filename compresser fichier donné en utilisant gzip, ajoutant un suffixe. gz à son nom
bzip2-9 ? Filename compresser fichier donné en utilisant bzip2b, ajoutant un suffixe. bz2 à son nom
CD $OLDPWD changer de répertoire dans le répertoire précédemment utilisé
pushd ? changement d’annuaire vers le répertoire donné, se souvenir du répertoire courant sur la pile
popd changement au répertoire le plus de la pile créé par PUSHD
répertoire courant de la liste pwd
changement de CD au répertoire de la maison
Date et heure locales d’affichage dans le format d’affichage local
Date-R afficher la date et l’heure locales au format RFC2822
Date-u affichage de l’heure UTC au format d’affichage local
Date-u +% s affichage heure UTC en nombre de secondes après l’époque
ntpq-p liste des sources de temps NTP et leurs décalages
liste smbstatus état actuel du serveur Samba local
smbclient-L ? -N liste des partages et informations relatives au serveur SMB sur l’hôte donné
testparm-s tester et afficher la configuration actuelle samba
emplois liste emplois actuels
suspendre suspendre le shell en cours d’exécution
md5sum ? filename Display MD5 checksum de fichier (s) donné (s)
sha1sum ? nom du fichier SHA-1 checksum du ou des fichiers donnés
gpg—liste-touches d’affichage clés GnuPG
gpg—ClearSign ? filename créer une copie clearsigned du nom de fichier donné avec un suffixe. ASC
gpg-d ? filename décrypter et afficher le fichier donné
gpg-c ? filename crypter le fichier donné en utilisant symétrique Cipher et prompt pour phrase de passe, résultat dans filename. gpg
haut interactivement afficher les processus en cours d’exécution (q pour quitter)
Top-N1 affiche un instantané des processus en cours d’exécution
htop Display configurable interactive process Viewer (q pour quitter)
iostat 5 afficher des informations sur l’activité IO toutes les 5 secondes (Ctrl-C pour quitter)
sudo jnettop-i eth0 afficher des informations sur le trafic réseau (q pour quitter)
affichage Uptime combien de temps le système a été en cours d’exécution et les moyennes de charge actuelle
gedit sudo ? filename Edit filename with root Privileges
groupes ? groupes qui appartiennent à X
YouTube-DL ? YouTube Télécharger-you tube
cmatrix-h cmatrix Help
cmatrix-s cmatrix Screensaver mode

qrcode:https://spipfactory.fr/systeme-d-exploitation-solus

« Il n’y a pas de problème qu’une absence de solution ne finisse à la longue par se résoudre sur SpipFactory »

puceMentions légales puce

2017-2019 © SpipFactory.fr - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.20
Hébergeur : SpipFactory
Soutenir par un don